Communauté Syriaque Orthodoxe de France (Religieux - Culturel - Historique)

Mor Dodo - Saint Dodo (6ème siècle)

Saint Dodo était du village de Sidos en Irak. Ses parents étaient Simon et Helen. Ils étaient très riches et connus pour leur forte foi. Ils étaient d'un âge bien avancé et ils n’avaient pas eu d’enfants. Guidés par leur foi, ils allèrent dans un monastère dans la montagne de Tabriz en Iran où ils passèrent là beaucoup de jours et nuits à prier avec Mor David l’abbé du lieu. Après leur retour, Helen conçut et mit au monde un garçon en 530.

Pour montrer leur gratitude et remercier le seigneur, ils se allèrent de nouveau au monastère où ils firent des dons aux moines et baptisèrent le garcon par Mor David. Quand ils revinrent dans leur vilage à Sidos, ses parents prirent bien soin de lui. Ils l’élevèrent dans la véritable tradition chrétienne et l’appelèrent "Dodo", ce qui signifie "aimé" en araméen. Saint Dodo reçut son éducation élémentaire à l’école du village. Il était très intelligent et droit dans sa conduite.

Quand il eut l’âge de l’adolescence, ses parents lui parlèrent de mariage car telle était le coutume en ces temps là. Mais il refusa parce qu’il ne voulait consacrer son cœur qu’au Christ. Il était toujours avec la bible entre ses mains, lisant et méditant.

La première chose que fit Saint Dodo quand ses parents moururent,fut de distribuer leur richesse aux pauvres et à ceux qui étaient dans le besoin, suivant en cela la parole de Jésus : "Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi." Et en effet, Mor Dodo suivit les pas de Jésus. Peu après, il rejoignit le sacerdoce en devenant un moine dans le monastère de Mor David.

La vie au monastère n'était pas assez dure pour Saint Dodo. Il voulait conquérir toutes les convoitises de la chair et se donner au culte extreme de Dieu. Et, dès que l’abbé du moastère rendit son ame au créateur, il alla dans la montagne de Tabriz où il s’isola pendant douze années, priant tout en portant une chemise de fer.

Une nuit, le nouveau abbé du monastère eut une vision lui décrivant la situation de plus en plus incertaine de Saint Dodo afin de le sauver. Le matin suivant, il alla rechercher avec quelques moines. Ils le trouvèrent dans une situation malheureuse. Ils le rapportèrent et prirent soin de lui

Quand il alla mieux, il partit visiter la terre sainte. Au retour, il alla dans un nouvel endroit, une vallée effrayante connue sous le nom de "La vallée de l’enfer", dominé par le village d'Esfes, à 7 kilomètres au sud-ouest de la ville d'Azekh.

Elle s’appelait la vallée de l'enfer à cause de sa profondeur et c'était une zone fertile pour des voleurs et les brigands qui attaquaient les personnes qui passaient par là. Il fut rejoint plus tard par son oncle Mor Isaac et environ 40 moines. Là, ils batirent une église qui est toujours là de nos jours. Et par leurs prières et un dur travail, la vallée devint une oasis spirituelle et un abri pour beaucoup de croyants.

Quand l'évêque de Takrit (Irak) mourut en 589, sa sainteté le patriarche Peter III de Raqqa (581-591) choisit Mor Dodo pour lui succéder. Il entra en contact avec Mor Dodo et lui dit que le saint esprit l'avait choisi pour sortir de la vallée de l'enfer et devenir le berger de la communauté de Takrit. La première fois, Saint Dodo était peu disposé mais plus tard il accepta cette nouvelle charge. Il fut ordanné et on lui donna le nom de Mor Gregorios.

Mor Dodo ordanna 1300 prêtres et 1700 diacres et mourut en 609. Il y eut 1800 prêtres et une grande multitude de croyants à son enterrement dans la cathédrale de Takrit.

Vingt ans plus tard, son oncle Mor Isaac vit Mor Dodo en rêve lui demandant de déplacer ses restes de Takrit dans la région de Tur Abdin parce que bientôt il n'y aurait plus aucun chrétien dans cette région. Son oncle satisfa son voeu et déplaca son corps au village de Basibrin dans le Tur Abdin. Il fut enterré là et une église fut construite sur ces reliques.

Une autre histoire dit qu’il y eut un conflit entre les personnes de Esfes et de Basibrin (Beth Sefreen) car chacun des deux villages considérait Mor Dodo comme son saint et ils voulurent qu’il soit enterré à égale distance des deux villages. Le problème fut résolu en conservant le corps à Basibrin à l’exception de la tête et de la main droite qui furent enterrées à Esfes.

Mor Dodo fut connue comme le "père des miracles" car personne ne peut compter les miracles que Dieu exécuta en ses mains et beaucoup se produisent encore de nos jours..Que Dieu, par les prières Mor Dodo et son intercession, nous bénissent et versent sur nous sa grace abondante. Amen.